Les politiques européennes

Les politiques européennes ont pour vocation de concourir à l’harmonisation des niveaux de vie entre les différents États membres.

Elles se divisent en trois grandes catégories :

  • La politique de cohésion économique, sociale et territoriale
  • La politique de développement rural,
  • La politique commune de la pêche.

Ces politiques ont pour objectif de favoriser une économie basée sur la connaissance et l’innovation, une économie plus compétitive soucieuse d’une gestion efficiente des ressources, ainsi qu’une croissance durable et équitable grâce à des créations d’emplois et la poursuite d’une cohésion sociale et territoriale renforcée.

Quelques chiffres


3,2 milliards d’euros : C’est le montant des fonds européens investis en Occitanie entre 2014 et 2020 pour soutenir le développement économique et l’attractivité des territoires.

Des fonds européens au service de nos territoires

Gérés par l’Etat et la Région Occitanie, les fonds européens structurels d’investissement (FEDER, FSE, IEJ, FEADER, FEAMP) permettent de financer, en complément des aides publiques locales ou régionales, de grands projets régionaux ou des projets locaux plus ciblés dans les domaines suivants :

- Économie, recherche, innovation, numérique, transition énergétique
- Agriculture, agroalimentaire, biodiversité, développement rural
- Pêche, aquaculture, développement littoral
- Formation, emploi, inclusion sociale

La stratégie Europe 2020, un programme pour Demain

Pour aller plus loin

Retrouvez plus de détails sur la Stratégie Europe 2020 sur le site de la Commission Européenne


Lancé en 2010 par les chefs d’État et de gouvernement de l’Union Européenne, ce plan décennal est destiné à relancer l’économie des pays membres. Baptisée « Europe 2020 », son enjeu est simple : stimuler une croissance intelligente, durable et inclusive et permettre aux États membres d’assurer des niveaux élevés d’emploi, de productivité et de cohésion sociale. Pour cela, elle base ses actions sur 5 objectifs :

  1. L’Emploi, pour parvenir à un niveau d’emploi de 75 % de la population âgée de 20 à 64 ans
  2. La recherche et le développement (R&D) en investissant 3% du PIB de l’UE
  3. Le changement climatique et l’énergie en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport aux niveaux de 1990, en portant à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation globale et en améliorant de 20 % l’efficacité énergétique
  4. L’éducation en ramenant à moins de 10 % le taux de décrochage scolaire, en portant à au moins 40 % la part de la population âgée de 30 à 34 ans ayant achevé un cursus universitaire
  5. La pauvreté et l’exclusion sociale en réduisant d’au moins 20 millions le nombre de personnes touchées ou menacées par la pauvreté et l’exclusion sociale.