Développer des objets intelligents

Le bâtiment ADREAM ©CNRS Photothèque Cyril FRESILLON

ADREAM, architectures dynamiques reconfigurables pour systèmes embarqués autonomes mobiles, est à la fois un projet scientifique et le bâtiment expérimental et instrumenté qui l’abrite.

L’Europe a soutenu la construction et l’équipement du nouveau bâtiment ADREAM du Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes (LAAS) du CNRS, dédié à des travaux de recherche sur les systèmes cyberphysiques, l’intelligence ambiante et la robotique d’assistance.

Un projet scientifique

ADREAM vise à bâtir les technologies et approches nécessaires à la mise en réseau massive d'objets instrumentés et intelligents munis de capteurs, de processeurs et d’actionneurs.
Il s’agit de faire communiquer des machines entre elles (robots, téléphones portables, ordinateurs, mobilier…) qui détecteront toutes sortes d’informations qu’elles seront capables de traiter dans le but de faciliter la vie des utilisateurs.

Les chercheurs du projet ADREAM travaillent par exemple sur des robots qui peuvent porter assistance aux personnes âgées ou handicapées, être capables de détecter leurs chutes et contacter les secours.
Les applications sont nombreuses, comme dans le domaine de la santé avec des recherches sur des vêtements intelligents à usage médical, dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables (compteurs électriques intelligents) ou du transport (prévention des dangers et gestion du trafic).

Un bâtiment expérimental

Le bâtiment ADREAM, d’une surface de 1700 m2, est pourvu d’une façade et d’un toit munis de panneaux photovoltaïques qui assurent son autonomie énergétique du bâtiment et qui permettent des travaux sur de nouveaux systèmes de gestion de l’énergie.

C’est un bâtiment intelligent et autonome censé s’adapter aux besoins des utilisateurs (régler la climatisation ou gérer les fenêtres) et faire évoluer les recherches dans le domaine de l’habitat intelligent.

Les données clés du projet.

Le bénéficiaire : CNRS

Le lieu :
Toulouse, Haute-Garonne

Calendrier de réalisation du projet :
de novembre 2007 à juillet 2012

Le coût total éligible :      7 232 440  euros

Les financeurs :

  • Union européenne    3 232 440 euros
    (FEDER)
  • Conseil régional        2 500 000 euros
  • Toulouse métropole  1 000 000 euros
  • CNRS                              500 000 euros

Pourquoi l’Europe a soutenu ce projet ?

L’Europe a soutenu ce projet car il renforce le potentiel de recherche et développement de l'enseignement supérieur en Midi- Pyrénées

Glossaire

FEDER : Fonds européen de développement régional

Pour en savoir +

Voir le site internet du LAAS – CNRS : www.laas.fr


Sur le FEDER : fonds européen de développement régional

Sur le soutien de l'Europe à l'innovation et à la compétitivité


D'autres exemples de projets soutenus par l'Europe en Midi-Pyrénées

En Midi-Pyrénées, l'Europe participe au financement d'actions proches de notre vie quotidienne. Il en existe de nombreux exemples autour de nous, découvrez-les à travers cette sélection... Lire la suite >>

La liste des bénéficiaires des fonds européens

Chaque année, plusieurs milliers de projets sont soutenus financièrement par l’Union européenne dans le cadre des politiques européennes de cohésion et de développement rural, avec l’aide des fonds européens FEDER, FSE et FEADER.

Conformément au principe de transparence qui régit la mise en œuvre de ces fonds, la liste des bénéficiaires directs des politiques européennes de cohésion et de développement rural est publiée et accessible... Lire la suite >>



Partager cette page :