Reconstruire des équipements collectifs détruits par l’explosion d’AZF

L’explosion de l’usine AZF le 21 septembre 2001 à Toulouse a fait 31 morts et plus de 2500 blessés. L’agglomération toulousaine a perdu 1200 emplois et les dégâts matériels ont été estimés à 2,5 milliards d’euros.

L’Union européenne a soutenu la reconstruction de nombreux équipements, parmi eux :

Le lycée Gallieni

© SGAR Midi-Pyrénées

Situé à proximité immédiate de l’usine AZF, le lycée Gallieni a été sévèrement touché par l’explosion et ses élèves ont dû être  provisoirement accueillis par le lycée Roland Garros dans le quartier des Minimes.

Le lycée Gallieni a réouvert ses portes en septembre 2008, reconstruit par le Conseil régional de Midi-Pyrénées avec le soutien de l’Union européenne.

Orienté vers les filières technologiques et professionnelles liées aux métiers des transports et de la mécanique automobile, le nouveau lycée Gallieni accueille plus de 1400 élèves.

La reconstruction du lycée a eu lieu sur le site des anciens lycées Gallieni et Françoise, qui occupaient un terrain de 9 hectares et demi au sud de Toulouse. Elle a été réalisée dans une logique environnementale et de développement durable, en adoptant la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE).

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) a soutenu la reconstruction des ateliers de l'enseignement technologique et professionnel : métiers de la conduite routière, métiers du transport (logistique), sellerie, maintenance automobile-véhicules industriels, maintenance automobile-véhicules particuliers BTS, maintenance automobile, ateliers, espaces de construction, espaces extérieurs et structures légères.

Les données clés du projet

Le programme européen : Objectif 2 soutenu par le FEDER - 2000/2006
Le bénéficiaire : le Conseil régional Occitanie
Le coût total éligible du projet :           17 430 574,64 euros
Les financeurs:
Conseil régional de Midi-Pyrénées : 15 401 174,51 euros
Union européenne :                                2 029 400,13 euros de FEDER
Le calendrier : de 2006 à 2008
Le lycée Gallieni a réouvert ses portes en septembre 2008

La crèche halte garderie d’Empalot


© Ville de Toulouse

La crèche et la halte garderie d’Empalot ayant été affectées par l'explosion de l'usine AZF, la Mairie de Toulouse a décidé de reconstruire un nouveau bâtiment pour le centre de petite enfance.

L'ensemble des structures œuvrant dans le secteur de la petite enfance a été rassemblé sur un même site, constituant ainsi un point unique d'accueil et d'information et une dynamique de partenariat et de complémentarité des différentes équipes présentes sur le site.

L’espace petite enfance Jean Moulin propose désormais une offre complète en matière de petite enfance pour l’ensemble du quartier d’Empalot et les quartiers environnants :

  • un espace accueil et information
  • une halte garderie
  • une crèche collective
  • une structure collective d’"accueil parents/enfants"
  • une ludothèque

Les données clés du projet

Le programme européen : Objectif 2 soutenu par le FEDER - 2000/2006
Le bénéficiaire : la Commune de Toulouse
Le coût total éligible du projet :        2 085 625,25 euros
Les financeurs:
Commune de Toulouse :                      870 006,06 euros
Conseil général de Haute-Garonne : 646 999,99 euros
État :                                                          392 615,76 euros
Union européenne :                              176 003,44 euros de FEDER
Le calendrier : de 2002 à 2005

La bibliothèque d’Empalot


© Ville de Toulouse / Jachim Hocine

Dégradée par l’explosion d’AZF, la bibliothèque d’Empalot a été complètement reconstruite sur une surface plus étendue et mieux adaptée aux usages.

La nouvelle structure, décloisonnée en une section pour adultes et une section pour enfants, est aussi plus favorable à la fréquentation des bibliothèques, notamment par les adolescents.
Les espaces sont fonctionnels, ouverts et offrent plus de souplesse.

Une large place est faite à la présentation des documents et à la consultation sur place.

La bibliothèque, devenue médiathèque, s’étend sur 1100 m2 et dispose aujourd’hui de plus de 50 000 documents : livres, DVD, CD, jeux, journaux et magazines.

La médiathèque accueille des classes, des crèches et des groupes en apprentissage et propose des ateliers multimédia, un point emploi formation, un point parent enfant et un apprentissage de la langue française.

La médiathèque d’Empalot répond aux besoins du quartier d'Empalot, mais également aux quartiers Saint-Agne et Saint-Michel, ce qui représente une population de près de 21 000 habitants.

Les données clés du projet

Le programme européen : Objectif 2 soutenu par le FEDER - 2000/2006
Le bénéficiaire : la Commune de Toulouse
Le coût total éligible du projet :            2 639 773 euros
Les financeurs
Commune de Toulouse :                               1 124 859,75 euros
État :                                                              764 193,25 euros
Conseil régional d'Occitanie :      527 955 euros
Union européenne :                                   222 765 euros de FEDER
Le calendrier : de 2005 à 2008
La Médiathèque d’Empalot a réouvert ses portes en janvier 2009

 


En savoir + sur le soutien de l'Union européenne après AZF

Pour en savoir plus sur le soutien de l'UE après AZF, lire aussi :

 



Partager cette page :  

Dernière mise à jour : 05/07/2017Haut