Réduire l’utilisation des produits phytosanitaires

Photo des partenaires Qualisol © photothèque / min.agri.fr

Une coopérative agricole s’engage dans un processus de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires.

La coopérative Qualisol dans le Tarn-et-Garonne comprend près de 2800 adhérents. Spécialisée dans la collecte de céréales, elle a répondu dès 2008 à l’appel à projets régional en proposant aux exploitants, sur le territoire de la Gimone, de diminuer de moitié l’utilisation des produits phytosanitaires dans un délai de 5 ans.

L’objectif est d’améliorer la qualité de l’eau sur le point de captage de Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne), qui alimente en eau potable un peu plus de 11 000 habitants des alentours.

En aval de ces vastes étendues de champs de grandes cultures qui façonnent le paysage, des prélèvements avaient révélé une pollution aux nitrates et aux pesticides de l’eau destinée à être consommée, notamment entre 2003 et 2006.
Près de 120 agriculteurs (10 000 hectares), pour la plupart adhérents de Qualisol, se sont engagés dans ce projet.

Les agriculteurs reçoivent une aide financière pour couvrir les surcoûts liés aux changements de pratiques agricoles, et pour financer une partie des frais de conseil technique prodigué par Qualisol.

La démarche Qualisol, qui s’accompagne d’un conseil agronomique poussé et intégré dans la stratégie de la coopérative, constitue une innovation pour le développement de ces pratiques de réduction des intrants.

Chaque mois, la coopérative leur envoie un bulletin technique indiquant, pour chaque type de culture, les maladies et les ravageurs à surveiller ainsi que les principaux traitements à réaliser. Régulièrement, les exploitants participent à des visites de sites, sur lesquels la coopérative cultive différentes espèces, semées à différentes dates et non traitées, afin d’observer la façon dont elles réagissent.


Photo d'un champ agricole © photothèque/ min.agri.fr

Les données clés du projet

Les bénéficiaires : les agriculteurs engagés dans le projet mené par Qualisol

Le lieu du projet : bassin versant de la Gimone située en amont du captage de Beaumont-de-Lomagne et en aval du village de Solomiac

Le calendrier de réalisation : mai 2008 – mai 2015

Le coût total éligible du projet                           3 620 000 euros

Les financeurs :

  • Union européenne (FEADER)
                           1 991 000 euros
  • État                1 629 000 euros

Pourquoi l’Europe a soutenu ce projet ?

Ce projet s’inscrit dans les objectifs de la Directive Cadre européenne sur l’Eau qui vise la restauration du bon état des eaux. Il concerne un point de captage classé comme prioritaire au titre du Grenelle de l’environnement.

Le FEADER soutient les mesures agro-environnementales, et notamment la lutte contre la pollution des eaux par les produits phytosanitaires.
 

Glossaire

FEADER : Fonds européen agricole pour le développement rural

En savoir +

sur le


sur le


D'autres exemples de projets soutenus par l'Europe en Occitanie

En Occitanie, l'Europe participe au financement d'actions proches de notre vie quotidienne. Il en existe de nombreux exemples autour de nous, découvrez-les à travers cette sélection... Lire la suite >>

La liste des bénéficiaires des fonds européens

Chaque année, plusieurs milliers de projets sont soutenus financièrement par l’Union européenne dans le cadre des politiques européennes de cohésion et de développement rural, avec l’aide des fonds européens FEDER, FSE et FEADER.

Conformément au principe de transparence qui régit la mise en œuvre de ces fonds, la liste des bénéficiaires directs des politiques européennes de cohésion et de développement rural est publiée et accessible... Lire la suite >>



Partager cette page :  

Dernière mise à jour : 05/07/2017Haut